Il était une fois… la dame-jeanne

Savez-vous que je n’ai su que très récemment comment s’écrivait le mot « dame-jeanne » ?

Et pour cause, quand ma grand-mère demandait de faire attention à « damjan là » nous avions, mon frère et ma cousine déjà du mal à comprendre de quoi il s’agissait. On voyait juste un énorme truc en verre qui nous barrait le chemin, alors que nous jouions à cache-cache. Car oui elles étaient énormes, toujours remplie de quelque chose et très difficile à déplacer. D’ailleurs je me rappelle qu’on la faisait rouler sur sa base pour essayer de la déplacer. Toute une histoire !

En continuant notre aventure généalogique, nous découvrons chez ma mère une rescapée : une dame-jeanne installée confortablement dans un coin du balcon. Elle a une contenance de 15l

Nous avons, ma fille et moi promis à ma mère de faire extrêmement attention pour qu’elle nous laisse partir avec celle-ci afin de vous la photographier. Cette dame-jeanne, comme toute les pièces que nous allons découvrir avec vous est très ancienne. 100 ans ? Ce n’est pas impossible. Ma mère la tient de ma grand-mère qui elle même la tenait de sa mère. Une chose est sûre c’est que les choses se conservent dans notre famille.

Plusieurs histoires tournent autour de cette grande et grosse bouteille dont une histoire de Dame, bien évidemment. 

Il était une fois une reine, Jeanne, chassée de son royaume de Naples, qui vint se réfugier en 1347 dans son comté de Provence via Draguignan. Surprise par un orage violent, elle se réfugia alors dans le château d’un gentilhomme verrier au hameau de Saint-Paul-la-Galline-Grasse. Après y avoir passé la nuit, la reine voulut découvrir comment il fabriquait les flacons. Le verrier, quelque peu troublé par sa présence, souffla dans le mors de sa canne et réalisa une bouteille énorme qui fit l’admiration de tous. Il décida du coup d’en lancer la fabrication et appela ces bouteilles « reine-Jeanne ». Mais la souveraine, modeste, suggéra de lui donner simplement le nom de « dame-jeanne ». Afin de protéger cette grosse bouteille, comme rhabiller une dame dénudée, le verrier la couvrit d’osier.

A l’origine, une dame-jeanne est une bonbonne en verre sans anse, soit une grosse bouteille de forme cylindrique ou sphérique à goulot étroit, qui servait initialement au transport et à la conservation des liquides tels que les alcools (vin rouge, cognac, whisky…), aliments, huile, vinaigre….

Aujourd’hui, on la retrouve comme objet de décoration, très prisé chez les chineurs.

Un avis sur “Il était une fois… la dame-jeanne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :