Carotte ou bâton ?

Ils sont petits, ils sont désuets, ils ne sont ni électroniques ni connectés, ils sont quasiment tombés dans l’oubli depuis des décennies. On dira même que c’est une espèce en voie d’extinction.

Le bon point a été pendant très longtemps le compagnon de route des écoliers. Il était distribué par l’instituteur aux élèves méritants. Il était matérialisé sous forme d’un petit coupon de carton tamponné, conservé par l’heureux gagnant dans une « boîte à bons points ». Dix bons points étaient échangés contre une image. Plusieurs images étant récompensées par un cadeau offert par l’instituteur.

Jusqu’à la fin des années 1960, les systèmes de récompense étaient en pratique dans l’enseignement et se déclinaient, en plus des Bons-Points, en de nombreuses procédures : le Tableau d’honneur, les billets de satisfaction et billets d’honneur, les distributions annuelles de livres de prix

Ces petits cartons que nous avons retrouvé dans « les affaires » de ma grand-mère témoignent d’une époque où ma mère et sa sœur s’appliquaient à ramener les bons-points à la maison. Fierté pour ma grand-mère ? Il est fort à parier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :