Biberon de toloman

Le toloman est un tubercule semblable à la patate ou à la pomme de terre. On l’utilise pour épaissir les biberons des bébés,  les sauces et certains mets.

C’est un mot et un met qui a bercé mon enfance. J’ai entendu ma mère et ma grand-mère en parler et chacune avait son histoire à son propos.

Je n’ai pas vraiment de souvenir du procédé qui permet d’obtenir cette farine. Mais je me rappelle les propos de ma grand-mère à ce sujet : elle nous disait que « faire du toloman » tachait les mains et qu’il fallait se protéger quand on était à l’étape de l’épluchage. A l’étape du rinçage, il fallait rincer plusieurs fois la fécule qui se déposait au fond du récipient après qu’il eut été râpé et lavé une première fois. Il fallait également « veillé temps là » au cas où ça se gâte et qu’une averse pointe son nez. Il fallait dare-dare rentrer la fécule qu’on avait mis à sécher au soleil.

Par contre, je me rappelle très nettement l’odeur que dégageait les bouillis que je faisais pour ma fille. Car de génération en génération, nous avons utilisé cette poudre magique. Il fallait la doser correctement pour qu’elle n’épaississe pas de trop le lait et surveiller la cuisson pour que cela ne fasse des grumeaux. Après cela, on passait maître dans l’art de faire cuiredu toloman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :